Syndrome de la tête plate (plagiocéphalie) - Baby Corner

Syndrome de la tête plate (plagiocéphalie)

De nombreux parents s’inquiètent à juste titre du « syndrome de la tête plate », aussi appelé plagiocéphalie. La Haute Autorité de santé (HAS) et le Conseil national professionnel de pédiatrie (CNPP) ont publié des recommandations le 5 février 2020, nous vous en faisons le résumé (leur article complet ici).

Les deux entités rappellent que le couchage sur le dos reste impératif pour prévenir la mort inattendue du nouveau-né. Cette consigne a réduit de 76% le nombre de décès chez les nourrissons. Elle est également à l’origine du « syndrome de la tête plate » selon certains spécialistes. La tête du bébé étant toujours posée de la même manière, sa partie arrière subirait un aplatissement. Le cousin anti-tête plate a ainsi été développé comme solution possible. 

Les recommandations se veulent rassurantes : ces déformations crâniennes n’ont pas de conséquences sur le développement de l’enfant, elles ne conduiraient pas à un retard neuro-développemental. Des troubles dentaires et de posture peuvent apparaître mais uniquement dans les cas sévères.

A 2 ans environ, la mobilité spontanée du nouveau-né permet de faire disparaître la déformation. Les autorités de la santé recommandent donc de laisser libre de ses mouvements l’enfant et de l’encourager à tourner la tête lors du réveil. Leurs conseils :

- Ne pas limiter son champ visuel en l’incitant à tourner la tête avec des moyens visuels, auditifs ou tactiles.

- Varier ses positions dans le lit ou changer la position du lit dans sa chambre.

- Mettre le bébé sur un tapis ferme avec des jouets autour de lui.

- Le porter dans les bras ou dans un porte bébé en veillant que ses voies respiratoires soient dégagées.

Si une déformation apparaît, il faut éviter l’appui sur la partie en question et consulter un médecin pour une prise en charge. Un kinésithérapeute pourra alors être conseillé.

N’oublie pas d’encourager ton bébé à bouger ! 

29 juin 2020 — Stéphanie Perrnoud