Les baignades de l’été : les règles de sécurité

Le saviez-vous ? En France, la noyade est la cause de décès accidentel n°1 en France pour les enfants entre 1 et 4 ans. Voici quelques règles de sécurité pour en profiter en toute sécurité.

Profiter des baignades de l’été en toute sécurité : les règles à respecter

Commençons par dire que toutes les noyades sont évitables. Si elles restent des accidents tragiques, elles arrivent inévitablement lors de la présence d’adultes : lors de rassemblement et se passent très souvent à domicile. Mais comment éviter ces drames ? Il faut se former à la sécurité ainsi qu’aux méthodes de sauvetage et de réanimation.

Se baigner en sécurité concerne tout le monde

Attention, tout le monde doit se sentir concerné. Si vous n’avez pas de piscine chez vous, il y à fort à parier que vous irez un jour chez quelqu’un qui, lui, en possèdera une. Et il est fort probable que vous alliez à la mer un jour en famille. Il vous arrivera certainement de devoir suivre ces règles pour le bien de vos enfants.

Concernant les enfants et les piscines : sécurité maximale

Cela va sans dire, s’ils sont près de l’eau, ne laissez jamais un enfant sans contact visuel. Y compris pour quelques minutes. Contrairement aux adultes, les petits enfants se noient en silence et très rapidement. Il faut impérativement désigner une personne surveillante de la piscine et ne supposez jamais que chaque parent surveille son enfant. 

Dès le plus jeune âge, inscrivez votre bébé à des cours de natation. Il est possible de leur apprendre à flotter dès quelques mois désormais. Cela sera un premier pas dans l’apprentissage de la nage qui arrivera quelques année plus tard. Et c’est la première étape pour éviter les accidents. A partir de 4 ans, tous les enfants sont capables de nager parfaitement avec les cours adaptés.

Que faire si j’ai une piscine ?

Si vous possédez une piscine, la première règle est d’installer un système de barrières ou d’alarme. Il en existe de toutes sortes selon votre piscine et vos préférences : les clotures en métal, les couvertures de piscines, les alarmes de contact à l’eau et/ou de la terrasse autour. Il est également possible d’installer une alarmer pour les accès à la piscine : portes et fenêtres.

Attention, les enfants sont très agiles et peuvent passer par dessus une barrière. Si vous choisissez cette option, pensez à vérifier qu’elle est installée sans interstice ou un bébé pourrait se glisser. Concernant l’entrée de la barrière, vérifier qu’elle s’ouvre et se ferme de manière automatique. Vous ne pouvez pas vous reposer sur le fait que chaque personne pensera à verrouiller la porte systématiquement. 

S’ils sont extrêmement ludiques, les bouées et flotteurs n’en restent qu’une sécurité partielle et l’enfant doit être accompagné d’un adulte en permanence lorsqu’il les utilisent.


Savoir quand votre piscine est dangereuse est important ! Si votre eau est trouble, que le temps est mauvais ou encore si elle n’est pas totalement découverte de sa protection, il ne faut pas utiliser une piscine. Cette règle est encore plus vraie pour un enfant. Il en va de même si la grille au niveau de l’aspiration est cassée.

Les enfants qui tombent dans les piscines sont souvent attirés par quelque chose : un matelas gonflable, une balle ou autre jeux. Gardez les loin et au sec lorsqu’ils ne sont pas utilisés.


Et enfin, il est possible dans la majorité des villes de s’inscrire à des cours de premiers secours. Vous y apprendrez les gestes qui sauvent.

15 mai 2022 — Barbara Lièvre