Faut-il donner des cours de natation aux bébés ?

Faut-il donner des cours de natation aux bébés ?

 

Il fait à nouveau beau et chaud et vous avez des envies de baignades avec votre petit bout ? Oui, comme tout le monde. Seul problème, votre bébé ne sait pas encore nager. Comment faire pour passer d’agréables moments en famille et en sécurité ?

Sachez que les bébés peuvent démarrer les cours de natation à partir de quelques mois. Et oui…

S’il ne va pas tout de suite commencer le dos crawlé, il est en revanche possible de lui apprendre à flotter grâce à une introduction guidée par un professeur spécialisé. Bien sûr, ce n’est il vous faudra toujours prendre des précautions mais cela peut changer l’issue d’un accident.

A quel âge peut-on démarrer l’acclimatation à l’eau pour un bébé ?

Le principe des bébés nageurs dont vous avez sûrement entendu parler démarre à partir de 3 mois. La nage en elle-même ne se fera pas avant les 1 an de votre enfant car il est nécessaire d’être synchronisé au niveau des bras et des jambes ce que les touts-petits ne maîtrisent pas encore dans les premiers mois. En revanche, l’introduction à l’eau réduit à elle seule le risque d’accident grave en donnant à l’enfant les rudiments pour se débrouiller en cas de chute dans une piscine par exemple.

Pour la suite, il est vivement recommandé que la plupart des enfants est appris à nager à partir de l’âge de 4 ans. Les risques ne disparaissent pas avec l’âge.

Que dois-je choisir comme cours pour mon bébé ?

Attention, les programmes de bébés nageurs ne sont pas tous similaires. Il faudra avant tout faire des recherches. Cependant, certains points sont à vérifier pour faire le bon choix :

  • Faire un essai. Allez voir un des cours avant d’y souscrire. Vous aurez la possibilité de juger de la sécurité et voir comment les enfants réagissent. Cela vous donnera aussi un aperçu de ce qui est pratiqué dans le cours.
  • Cherchez le professionnalisme. Les diplômes sont la clés, tout particulièrement en matière de premiers secours. On ne s’improvise pas professionnel dans ce domaine, il est nécessaire d’avoir une formation qualifiante.
  • Ce que vous allez faire. Les bébés nageurs n’ont pas à apprendre la natation. Les cours seront acc!ès principalement sur le jeu permettant d’apprendre les rudiments de l’entrée dans l’eau : les éclaboussures, se mouiller le visage, se retourner dans l’eau… Leur rôle principal est de mettre l’enfant suffisamment à l’aise pour avoir les bons gestes si quelque chose se produisait. Et au passage, s’amuser !


  • Vérifiez la sécurité pendant le cours. Un adulte doit toujours être à même d’atteindre votre enfant en une seconde. Qu’il soit dans l’eau ou hors de l’eau.
  • Assurez vous du nombre d’enfants. Au delà d’un certains chiffre, le niveau de sécurité baisse. Vérifiez que le cours ne comporte pas plus de 6 enfants pour un professeur.
  • Pouvez-vous participer au cours avec bébé ? Cela est important et montrera à votre enfant que c’est sans danger et vous apprendrez des exercices à pratiquer entre chaque cours. Si vous ne souhaitez pas aller dans l’eau, il faudra probablement vous orientez vers des cours individuels.
  • Attention au froid. Les bébés ont besoin d’une eau plus chaude que les adultes en raison de leur petite taille. En fonction, de la température cela peut aller jusqu’à l’hypothermie. 
  • La propreté. Pendant les cours d’acclimatation à l’eau, les enfants en avalent beaucoup. Vérifiez la désinfection au le niveau de chlore.
  • Les maillots des enfants. Les couches maillot de bain sont très importantes pour les bébés et doivent particulièrement ajuster au niveau des jambes. Cela évitent les fuites dans l’eau que personne n’a envie de voir dans une piscine collective.


Connaissez les limites des cours de natation

Si les cours de natation protègent en grande partie les bébés et les enfants de la noyade, il est important d’être conscient de leurs limites. Afin d’éviter les accidents, vois une une liste de conseils à suivre en parallèle : 

  • Soyez vigilant. Dès que vous êtes proche d’un plan d’eau, il est indispensable de faire attention à votre enfant. Et cela implique de ne rien faire d’autres, comme lire ou regarder un écran.
  • Qui surveille ? Lors de rassemblement, on a tendance à penser que tout les parents surveillent un peu. Ce n’est pas le cas, et c’est ainsi que des accidents surviennent. Désignez un surveillant de baignade. Ainsi, pas de risque concernant les après-midi à la plage ou à la piscine. 
  • Pensez aux clôtures. Les barrières de sécurité sont importantes, y compris pour les jacuzzis. Un bébé peut se noyer dans un pédiluve. Tous les accès à l’eau qui semblent inoffensifs sont le premier risque de noyade car non surveillés. Pensez-y !
  • Achetez un gilet de bain. Il existe des produits adaptés aux enfants que vous pouvez utilisez dès que vous êtes proche d’un plan d’eau. Que vous soyez près d’un lac ou à la plage, les enfants ont tendances à se perdre et ce genre d’endroits est dangereux. Un gilet de bain bien ajusté dès l’arrivée est une précaution supplémentaire. 
  • Instaurer des règles. Les enfants détestent les interdits mais aiment les règles. Mettez en place votre propre liste : ne pas se baigner seul, ne pas approcher de l’eau sans adulte, porter une bouée dès que l’on est proche de l’eau.

En suivant toutes ces recommandations, vous serez capable de guider votre enfant et de passer de bons moments en toute sécurité.

 

16 mai 2022 — Barbara Lièvre
Les baignades de l’été : les règles de sécurité

Les baignades de l’été : les règles de sécurité

Le saviez-vous ? En France, la noyade est la cause de décès accidentel n°1 en France pour les enfants entre 1 et 4 ans. Voici quelques règles de sécurité pour en profiter en toute sécurité.

Profiter des baignades de l’été en toute sécurité : les règles à respecter

Commençons par dire que toutes les noyades sont évitables. Si elles restent des accidents tragiques, elles arrivent inévitablement lors de la présence d’adultes : lors de rassemblement et se passent très souvent à domicile. Mais comment éviter ces drames ? Il faut se former à la sécurité ainsi qu’aux méthodes de sauvetage et de réanimation.

Se baigner en sécurité concerne tout le monde

Attention, tout le monde doit se sentir concerné. Si vous n’avez pas de piscine chez vous, il y à fort à parier que vous irez un jour chez quelqu’un qui, lui, en possèdera une. Et il est fort probable que vous alliez à la mer un jour en famille. Il vous arrivera certainement de devoir suivre ces règles pour le bien de vos enfants.

Concernant les enfants et les piscines : sécurité maximale

Cela va sans dire, s’ils sont près de l’eau, ne laissez jamais un enfant sans contact visuel. Y compris pour quelques minutes. Contrairement aux adultes, les petits enfants se noient en silence et très rapidement. Il faut impérativement désigner une personne surveillante de la piscine et ne supposez jamais que chaque parent surveille son enfant. 

Dès le plus jeune âge, inscrivez votre bébé à des cours de natation. Il est possible de leur apprendre à flotter dès quelques mois désormais. Cela sera un premier pas dans l’apprentissage de la nage qui arrivera quelques année plus tard. Et c’est la première étape pour éviter les accidents. A partir de 4 ans, tous les enfants sont capables de nager parfaitement avec les cours adaptés.

Que faire si j’ai une piscine ?

Si vous possédez une piscine, la première règle est d’installer un système de barrières ou d’alarme. Il en existe de toutes sortes selon votre piscine et vos préférences : les clotures en métal, les couvertures de piscines, les alarmes de contact à l’eau et/ou de la terrasse autour. Il est également possible d’installer une alarmer pour les accès à la piscine : portes et fenêtres.

Attention, les enfants sont très agiles et peuvent passer par dessus une barrière. Si vous choisissez cette option, pensez à vérifier qu’elle est installée sans interstice ou un bébé pourrait se glisser. Concernant l’entrée de la barrière, vérifier qu’elle s’ouvre et se ferme de manière automatique. Vous ne pouvez pas vous reposer sur le fait que chaque personne pensera à verrouiller la porte systématiquement. 

S’ils sont extrêmement ludiques, les bouées et flotteurs n’en restent qu’une sécurité partielle et l’enfant doit être accompagné d’un adulte en permanence lorsqu’il les utilisent.


Savoir quand votre piscine est dangereuse est important ! Si votre eau est trouble, que le temps est mauvais ou encore si elle n’est pas totalement découverte de sa protection, il ne faut pas utiliser une piscine. Cette règle est encore plus vraie pour un enfant. Il en va de même si la grille au niveau de l’aspiration est cassée.

Les enfants qui tombent dans les piscines sont souvent attirés par quelque chose : un matelas gonflable, une balle ou autre jeux. Gardez les loin et au sec lorsqu’ils ne sont pas utilisés.


Et enfin, il est possible dans la majorité des villes de s’inscrire à des cours de premiers secours. Vous y apprendrez les gestes qui sauvent.

15 mai 2022 — Barbara Lièvre
Les bébé enfants et les écrans les effets sur la santé

Les bébés/enfants et les écrans : les effets sur la santé

Les enfants de nos jours s’exposent trop aux écrans. À l’ère du numérique, la nouvelle technologie est omniprésente dans leur quotidien. C’est dû à l’intégration de bon nombre d’appareils à la maison : télévision, tablette, smartphone, ordinateur, etc.
19 octobre 2020 — Stéphanie Perrnoud
Syndrome de la tête plate (plagiocéphalie) - Baby Corner

Syndrome de la tête plate (plagiocéphalie)

De nombreux parents s’inquiètent à juste titre du « syndrome de la tête plate », aussi appelé plagiocéphalie...
29 juin 2020 — Stéphanie Perrnoud
A quoi sert un nid réducteur de lit pour bébé ? - Baby Corner

A quoi sert un nid réducteur de lit pour bébé ?

A quoi sert un nid réducteur de lit pour bébé ? Le moment de mettre ton bébé au lit peut être parfois angoissant, va-t-il dormir paisiblement ou se réveiller en pleurs au milieu de la nuit ?
21 juin 2020 — Stéphanie Perrnoud
Quelques précautions en été pour ton bébé - Baby Corner

Quelques précautions en été pour ton bébé

Prend connaissance de quelques précautions importantes à prendre pour ton bébé lors des chaleurs d'été...
31 mai 2020 — Stéphanie Perrnoud